Belle et douce année haute en couleurs
2 janvier 2019
Dans votre showroom, du neuf pour 2019 !
21 janvier 2019
Afficher tout

Sorain et Styles sous le charme du japonisme

L’équipe Sorain & Styles Bordeaux est allée à la découverte de l’exposition « Japon, japonisme. Objets inspirés 1867-2018 » présentant 1500 pièces sur trois étages au musée des Arts décoratifs à Paris. Du 15 novembre 2018 au 3 mars 2019, le MAD dévoile ses collections d’art japonais et nous éclaire sur les influences artistiques réciproques entre la France et le Japon. Compte rendu d’une expo hommage qui témoigne du goût pour l’esthétique japonaise et qui illustre combien l’art japonais fascine toujours autant l’Occident. Nous adorons…

Une beauté intemporelle

L’influence de l’art japonais sur les artistes, artisans et industriels français se manifeste véritablement à la suite de la réouverture du Japon entre 1854 et 1858. Le Japon met alors fin à plus de deux siècles d’isolationnisme. Ses échanges avec l’Occident vont bouleverser l’imaginaire des amateurs et créateurs d’arts décoratifs. Iris, glycine, chrysanthème, ombelle, nénuphar, papillon, hirondelle, plume de paon, grue, carpe… autant de thèmes qu’affectionnent les artistes japonais et qui deviennent d’inépuisables sources d’inspiration pour la création d’objets, de textiles et d’affiches d’artistes européens. Ces derniers sont aussi émerveillés devant l’habilité des maîtres japonais à transcrire le mouvement : oiseaux en vol, carpes sautant de l’écume des vagues… un nouveau répertoire ornemental se décline dans la décoration.

 

Fascination et influence pour un Art nouveau

Fondé en 1864 pour être un lieu d’inspiration destiné à un large public, le musée des Arts décoratifs de Paris témoigne dès son origine de sa passion pour le Japon. En 1869, une estampe du peintre Hiroshige est donnée à l’institution naissante, par Emile Reiber, collectionneur et promoteur de l’art japonais. Des milliers d’autres œuvres suivront et vont révéler leurs influences sur la création européenne et notamment sur l’avènement de l’Art nouveau dont l’expression est utilisée pour la première fois en 1888 par Siegfried Bing, pour désigner l’art japonais… Le pays du soleil levant devient une source du renouvellement de l’esthétique occidentale. Et réciproquement, les artistes japonais vont s’inspirer de l’essor de la recherche scientifique et des nouvelles tendances venues d’Occident.

Un savoir-faire ancestral, de nouvelles techniques

Les collections, assemblées depuis 150 ans et toujours enrichies, illustrent les liens que l’institution a su entretenir avec le savoir-faire d’un pays étranger afin de le présenter à son public. Objets d’arts et de design, créations de mode et d’arts graphiques sont autant d’exemples dont les artistes et industriels occidentaux ont pu et peuvent encore aujourd’hui s’inspirer. Dans bien des domaines, comme pour la teinture avec différents procédés (le shibori qui signifie tordre ou les katagamis, pochoirs très raffinés) ou encore la céramique, la laque, les alliages et patines métalliques, l’art japonais entraine les créateurs occidentaux à découvrir de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques qui vont leur permettre d’innover et de composer des décors inédits.

Regards croisés

L’exposition a choisi cinq thématiques pour présenter ses collections : les acteurs de la découverte, la nature, le temps, le mouvement et l’innovation. Elle propose des regards croisé afin de montrer que l’inspiration japoniste est toujours vivace et inspirante. La promenade qui nous est offerte à la découverte des œuvres présentées nous conduit à contempler, par exemple, le siège « cabbage » datant de 2008 de l’artiste Sato Oki à la chaise longue à bascule de la designer Charlotte Perriand créée en 1940. Deux pièces qui résument les relations artistiques foisonnantes que le Japon et la France entretiennent encore aujourd’hui.

 

Fauteuil à bascule de Charlotte Perriand, France 1940

Paravant laqué de Yamazaki Katutaro, Japon 1939.

Papier décoré, Chiyogami, Japon XIXe siècle

Vase dit « Clair de lune » d’Emile Gallé, Nancy 1870.

Le coup coeur du showroom Sorain et Styles

Au showroom Sorain et Styles, nous aimons cette ambiance inspirée de l’art japonais et nous vous la restituons au travers d’une sélection de papiers peints haut de gamme. Citons par exemple le motif « Poissons » décliné en plusieurs teintes, un magnifique papier peint panoramique, signé Tara Craig et édité par la maison de Gournay. Notre showroom déco Bordeaux a aussi élu des éditeurs de tissus haut de gamme qui élaborent des textiles élégants et raffinés, des gammes de couleurs subtiles et variées : Zimmer Rohde, collection Colibri 100 % soie ; Elitis, collection Gypsies en lin lourd ; Casamance, collection Paris Texas en pur coton. Et n’oublions pas de mentionner le nuancier Farrow and Ball avec par exemple sa teinte bancha n° 298 qui porte le nom d’une variété de feuille de thé japonais. La couleur vert olive sombre procure instantanément un sentiment de sécurité. Elle s’associe avec des bruns ou des roses doux pour une déco raffinée et épurée.

 

 

Appelez-nous au 05 56 51 01 65 ou passez nous voir au showroom.

sylvie huet

Sylvie
Conseillère couleur
Sorain et Styles
48 rue Bouffard Bordeaux