Isidore Leroy signe « Dune », une ode aux paysages marins des Landes
27 juin 2019
Sorain & Styles, une prestation précieuse et unique
23 septembre 2019
Afficher tout

La grande histoire du papier peint, épisode 5

 

Les différents styles de motifs du siècle dernier sont une importante source de création et d’inspiration toujours en vogue. Dans cet épisode, Sorain & Styles, maison de décoration et travaux Bordeaux, clôt la saga de la grande histoire des papiers peints et laisse la porte ouverte à notre XXIe siècle.

 

 

Dans les années 50 naît le Pop art en Grande-Bretagne. Le mouvement va prendre son essor aux États-Unis dans les années 60 pour rayonner dans l’ensemble du monde occidentalisé dans les années 70. Ce courant remet en question aussi bien les approches modernistes que les beaux-arts traditionnels. Il s’oppose à une culture élitiste et se caractérise par des thèmes et des techniques tirés de la culture de masse populaire telle que la publicité ou la bande dessinée. Son l’influence se retrouve sur des papiers peints audacieux aux couleurs vives et saturées. Des fleurs orange nées du Flower power, aux formes psychédéliques faites d’enchevêtrements et de courbes sinueuses se multipliant à l’infini pour évoluer vers un graphisme géométrique plus austère, le papier peint accompagne, comme depuis toujours, les bouleversements sociaux et les avancées techniques. De nouveaux supports apparaissent à l’exemple des vinyles, papiers lavables, préencollés… Matériau, solide, facile à poser… et à décoller.

 

 

La traversée du désert

Puis, tout comme dans la seconde moitié du XIXe, avec une production croissante, le papier peint va décliner fortement auprès du grand public. Après avoir représenté un combat contre la grisaille et l’uniformité, l’overdose de couleurs et de motifs va faire connaître à ce type de décor une grave crise qui va perdurer jusqu’à l’aube du XXIe siècle. Si jusque dans les années 80, le papier peint est la forme de décor mural la plus prisée en Occident, il cède sa place prédominante et oblige le marché à se restructurer. Les motifs vont disparaître pour donner vie à de simples textures comme le papier ingrain ou la toile de verre peinte en blanc. C’est le grand retour du goût pour la sobriété voir l’austérité, des peintures à l’éponge, de la toile de jute, de l’uni. Cependant le papier peint n’a pas disparu auprès des amateurs qui s’adressent à des fabricants au savoir-faire traditionnel et haut de gamme.

 

 

L’éternel retour

Au tournant de l’an 2000, le papier peint renaît de ses cendres avec une nouvelle vague de designers qui vont s’emparer d’un large panel de motifs allant de l’ancien au contemporain et qui vont surfer sur l’apport de nouvelles technologies pour offrir à leurs créations plus d’audace et moins de limites. Le numérique permet d’imprimer n’importe quelle image dans n’importe quel format. Les lés sont remplacés par des panneaux à dimensions variables. La photographie entre dans les compositions. Les panoramiques reviennent en force pour devenir de véritable tableau mural. Le papier peint devient un élément à part entière de l’architecture intérieure, il a devant lui la promesse d’un bel avenir !

 

 

Appelez-nous au 05 56 51 01 65 ou passez nous voir au showroom. Nous en parlerons !

sylvie huet

Sylvie
Conseillère couleur
Sorain et Styles
48 rue Bouffard Bordeaux